Réflexions sur la Simplicité Volontaire et la Décroissance - Le site de Philippe Lahille

A quoi sert la pub ?

A rien. Si par contre on pose la question : « à qui sert la pub ? », la réponse sera tout à fait différente.
Voilà qui est surprenant. La pub nous est destinée, à nous, consommateurs qui la subissons, et ce n’est pas nous qui en tirons profit mais ceux qui nous l'assènent.

Nous, consommateurs, n’avons pas besoin de publicité. Si vous avez besoin d’un aspirateur ou d’une perceuse électrique, allez-vous attendre, planté devant votre téléviseur, qu’une publicité soit diffusée sur l’un de ces appareils pour faire votre choix ? Bien sûr que non, d’autant plus que toute publicité est partisane et n’a d’autre objectif que de vous faire croire que le produit vanté est le meilleur.

Si vous recherchez une bonne perceuse, vous vous rendez chez un commerçant en qui vous avez confiance et qui vous donnera des conseils avisés, vous surfez sur Internet sur des sites comparatifs pour connaître les qualités de tel ou tel modèle, vous allez sur des forums pour recueillir des critiques d’utilisateurs et vous vous fixez enfin sur l’appareil qui correspond le mieux à vos besoins.

Si demain toute publicité disparaissait de notre paysage (de tous nos paysages : télévisuel, internet, radio, magazine, affichage public, etc) nous ne serions pas plus désorientés qu’avant.

Prenons l’exemple du livre : pour des raisons particulières, la publicité sur les livres n’est pas autorisée à la télévision. Et elle est très rare à la radio, sur le web et même dans la presse à quelques exceptions près. Mais comment font donc les éditeurs pour vendre leurs livres ? Il existe des libraires pour les proposer et les conseiller aux lecteurs, des revues pour les critiquer, des émissions et des prix littéraires, des sites web marchands proposant des descriptifs très complets et des commentaires de lecteurs, et bien sûr le bouche à oreille. L’industrie du livre ne souffre aucunement de la quasi absence de publicité. Une maison d’édition a généralement un budget publicitaire inférieur à 1% de son chiffre d’affaires, ce qui est insignifiant. Pourtant, elle peut parfaitement prospérer ainsi. Mais si un important éditeur consacre 10% de son chiffre d’affaires à la pub, son principal concurrent se verra obligé d’en faire tout autant, et ce sera l’escalade, sans pour autant que l’un vende plus de livres que l’autre… puisque leurs efforts s’annuleront.

OK, la pub nous est inutile. Mais si ce n’était que ça…
C’est bien pire ! La pub est foncièrement nocive. C’est une pollution de notre espace visuel, de nos villes, de nos medias, elle pourrit nos vies, elle est, de plus, profondément nuisible. Elle incite nos enfants à consommer quantité d’aliments néfastes pour leur santé, bourrés de sucres, de graisses et autres additifs, mettant en danger leur santé (je ne parle même pas de leur santé mentale) et augmentant considérablement les risques d’obésité. Elle ruine bien des familles, parmi les plus modestes et les moins instruites, qui se laissent tenter par la multitude de nouveaux produits qu’on leur propose. Ils sont la cible privilégiée des publicitaires. Tout est conçu pour leur faire croire qu’acheter toujours plus procure toujours plus de bonheur. Ils s’endettent donc au maximum jusqu’à se ruiner, jusqu’à se voir saisir tous leurs biens et se retrouver dans la rue.

Le cynique tandem de prédateurs que sont les publicitaires et les organismes de crédits atteint là, de concert, le summum de sa capacité de nuisance (c’est injuste d’incriminer les publicitaires, ils ne sont que les clients des industriels et de la grande distribution).

Boycottez toute forme de publicité, refusez les pubs dans vos boîtes aux lettres, le démarchage téléphonique aussi bien que le porte-à-porte, privilégiez les médias sans pub. Tout cela n’est qu’un immense gaspillage, de temps, de papier, d’énergie, d’argent. Les biens de consommation seraient beaucoup moins chers si leur publicité était interdite, tout le monde serait gagnant, y compris les industriels qui les produisent.

Quel gouvernement oserait interdire toute forme de publicité ? Je me prends parfois à rêver…



 



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement