Réflexions sur la Simplicité Volontaire et la Décroissance - Le site de Philippe Lahille

Elargir la compétence du Tribunal Pénal International ?
 

Cette institution, capable d'arrêter et de juger des criminels de guerre qui se croyaient intouchables est une avancée importante en matière de justice internationale. Ces chefs de guerre qui ont massacré des populations civiles, torturé et commis bien d'autres actes de barbarie ne peuvent plus dormir tranquillement sur leurs deux oreilles.

Très bien !

Mais d'autres individus, préférant le col blanc au treillis-rangers, peuvent s'avérer tout aussi néfastes pour l'humanité. Ils peuvent faire autant de victimes, voire bien davantage, dans d'aussi atroces souffrances. Je veux parler de certains industriels pollueurs. Leurs multinationales abandonnent derrière elles, de préférence dans des pays pauvres, des zones dévastées, gravement et durablement polluées. Parfois après un accident industriel (Bhopal en Inde), ou à la suite d'essais à très hauts risques réalisés au mépris de la population locale (essais nucléaires français en Polynésie, essais russes dans le
nord des steppes du Kazakhstan), plus souvent en rendant des régions entières proprement invivables provoquant misère, mort et exodes massifs. Parfois en vendant du lait en poudre pour bébés dans des régions d'Afrique où l'eau est insalubre, ou plus insidieusement en privant des paysans de semences fertiles, portant atteinte à l'autonomie des populations locales à satisfaire leur besoins alimentaires, avec des conséquences gravissimes à long terme. Que dire des industries minières canadiennes continuant à exploiter et exporter l'amiante, refusant de reconnaître, à l'encontre de l'ensemble de la communauté scientifique mondiale, sa très forte dangerosité ? Comble du cynisme, ce pays n'en utilise pour ainsi dire plus chez lui mais exporte 80% de sa production vers les pays du tiers-monde.

Le pays et les populations victimes n'ont bien souvent aucun recours, sont obligés de se satisfaire d'indemnités dérisoires, minables bakchichs comparés aux milliards de profits engendrés à leurs dépends par ces industriels-voyous en costard-cravate.

Leurs victimes se comptent en autant de milliers ou dizaines de milliers que celles laissées par les troupes serbes lors de la guerre des Balkans. Et elles sont tout aussi innocentes. Et leurs bourreaux ont agi tout aussi sciemment les uns que les autres, seules les armes diffèrent, les uns préfèrent la kalachnikov, les autres la radioactivité, la dioxine ou d'autres saloperies chimiques du même tonneau (ou baril).

Pourquoi ces exploiteurs sans morale, ces destructeurs d'environnement, ces assassins à distance planqués derrière leurs bureaux en haut d'une tour de Manhattan ou de Hong-Kong, devraient rester impunis ? Le Tribunal Pénal International devrait comptabiliser leurs victimes, évaluer leur responsabilité et les poursuivre inlassablement, quelles que soient les frontières à franchir, mêmes si ce sont celles de la Suisse ou des Etats-Unis, pour les juger et les incarcérer.

Serait-il plus facile d'aller chercher tel criminel en Serbie ou au Rwanda qu'au siège social de telle ou telle multinationale ? Les geôles ne seraient-elles pas suffisamment VIP ?

Oui, ce soir, I had a dream... Attention Messieurs les pollueurs, on a vu parfois des rêves improbables se réaliser. 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement